Pêche en Guadeloupe : tous les poissons

Pêche du pagre en Guadeloupe

Pagres : pagre rose, mangrove snapper, pagre jaune, pagre dispo (carpe rouge), pagre dent de chien… La famille des pagres est vaste ! On les rencontre aussi bien en haute mer que dans le grand cul de sac marin et compte tenu de leur combativité, on ne va pas s’en plaindre !

Pêche du mérou en Guadeloupe avec Anthony Ferrero

Mérous : mérou de Nassau, « grande gueule », vieille à carreaux… A la touche, il ne faudra pas le laisser prendre 1 mètre de fil si vous ne voulez pas le voir retourner dans son trou ! Un duel intense où les premières secondes sont décisives !

Pêche du barracuda en Guadeloupe

Barracuda : le grand barracuda dont la réputation n’est plus à faire, peut atteindre 2 mètres pour 50 kilos ! Prédateur agressif et très présent autour des récifs, il ne résistera pas à l'animation saccadée d'un au jig ou d'un leurre et déclenchera des attaques fulgurantes (plus de 60 km/h !) dont il a le secret !

Pêche de la carangue en Guadeloupe avec Anthony Ferrero

Carangues : le poisson de sport par excellence ! Mondialement connu, il est probablement le poisson sportif le plus recherché à travers le monde.

Groz’yeux, hippo, lune, plume, permit, noire, etc., la Guadeloupe dispose d’une très grande variété d’espèces de carangues. On les trouve dans des estuaires peu profonds jusqu’aux grands fonds de plus de 100 mètres.

Pêche du cola en Guadeloupe

Cola franc : le vilain petit canard de la famille des pagres ! Contrairement à tous ses cousins, le cola franc est la seule espèce de pagre pélagique. Il est très fréquent et très gourmand. Même les plus petits spécimens n’hésiteront pas à attaquer des leurres plus gros qu’eux.

Pêche du snook en Guadeloupe avec Anthony Ferrero

Snook : également appelé brochet en Guadeloupe, c’est un prédateur côtier très combatif. Il évolue dans les eaux saumâtres des estuaires, des ports et des mangroves. On le cherchera essentiellement au leurre souple à proximité des mangroves et embouchures de rivière.

Pêche du tarpon en Guadeloupe avec Anthony Ferrero

Tarpon : lui aussi a su se forger une réputation de dur à cuire ! Le « Grant ékay » comme on l’appelle ici, est un adversaire redoutable. En moyenne, sa taille varie entre 40 et 80 centimètres mais des spécimens de 2 mètres sont aussi présents. A cause de son combat aérien et de sa bouche en béton armé, il ne faudra pas hésiter à ferrer « comme un poney » si vous voulez remporter la bataille !

Pêche de la bonite en Guadeloupe avec Anthony Ferrero
Pêche du wahoo en Guadeloupe
Pêche du- thazard en Guadeloupe avec Anthony Ferrero

Les pélagiques :

En dehors du grand cul de sac marin, nous pourrons rencontrer la plupart des espèces précédentes mais également les fameux poissons pélagiques.
Vous pourrez vous mesurer aux thazard, wahoo, sailfish, marlin, thon noir, thon rayé, bonite, thon jaune, coryphène, sériole, cola batard ou encore au redouté requin !

On pratiquera alors la pêche au gros ou « Big game » !

La pêche au gros de ces puissants poissons mettra vos bras à rude épreuve quelle que soit la technique employée et vous apportera des souvenirs impérissables.